Home » Non classé » Acer Iconia: tablette à tout faire

Acer Iconia: tablette à tout faire

Bon c’est pas parce que on bosse qu’on ne doit pas continuer nos geekeries habituelles. Comprendre: tester et acheter du matos inutile donc indispensable. Et la mode du moment ce sont les tablettes; oh! bien sur! cette mode est voulue par les fabricants, contrairement aux netbooks ils y croyaient à mort. Vous savez les vendeurs ont ce don de vous vendre des choses que vous avez déjà mais en plus petit, moins puissant et à peine moins cher. Soyons sérieux 5 min, une tablette, à part servir à couper son saucisson, c’est un smartphone en plus grand (téléphone en moins mais qui téléphone avec son smartphone?) et un PC, en plus inutile, avec une dalle tactile qui va vous amusez une heure le temps de trouver Angry Birds “tro b1”.

Bref en bon technophile possédant PC portable, desktop, netbook (prenant depuis longtemps la poussière), il me fallait une tablette. A force de voir des pubs dans le métro j’ai franchement l’impression d’être à la bourre. Donc grâce à l’opération Try & Like It de Acer et Microsoft que j’ai pu tester une tablette Acer Iconia W510 durant trois semaines, je ne vais pas m’étendre sur ce concours, je ferais un article lorsque les résultats seront tombés.
Franchement une tablette c’est utile pour une minorité de personnes et peut se retrouver autant à prendre la poussière que des coups dans le sac. Pour ma part je me voyais pas acheter une tablette à plus de 400 boules sans tester auparavant le bouzin, histoire de voir si j’en ai, ou pas, l’utilité. J’avais des attentes assez simples concernant tout ça, la lecture de mangas, d’animes et films et bien entendu le web, réseaux sociaux et consultation ultra rapide du lolternet mondial. Non je ne veux pas d’iPad c’est pas assez hype et bien trop cher pour couper ses tomates. Je cherchais plus une Galaxy Tab 2 mais le destin en a décidé autrement. J’ai failli craquer pour une tablette Windows, l’amour des BSotD tout ça …

Baladons nous dans les bois

Donc vu que Microsoft ne voulait pas me prêter une Surface RT j’ai participé à son opération de promo-test et me voici avec une tablette Windows 8 avec clavier et je ne vais pas vous mentir, j’ai été conquis, il manquait le tactile sur le EeePC, maintenant c’est fait (Asus Transformer Prime qui sont, à priori, à chier, qui rament et qui respirent la qualité toute relative). Et en plus ce truc est très pratique puisque la tablette se détache du clavier.

Pour ceux ne voulant pas lire, je vous conseille la vidéo de présentation sur ma chaine Youtube:

Comme je disais la tablette est en deux parties, une tablette de 10,1″ et un clavier. Commençons par ce dernier en simili-aluminium, plutôt solide à première vue, le clavier respire la qualité et n’est pas très épais, un demi-cm environ et 1cm au niveau de la charnière. PC fermé, l’ensemble fait uniquement un centimètre d’épaisseur environ pour 1,2kg soit le poids normal d’un netbook. Sur le clavier on retrouve le pavé tactile taillé dans la masse, les touches et un voyant batterie… à oui et aussi une prise usb (la seule de l’ensemble en dehors du mini-usb).
Le clavier est assez classique, style chicklet/apple, pratique pour taper, moins pour jouer. Bref rien à redire, bien sûr il n’y a pas de pavé numérique et les touches de fonctions Fn sont les mêmes que d’habitude. Détail marrant le logo de la touche Windows est celui de Windows 8. La frappe est un peu dure et ne répond pas toujours bien et on va tout de suite gueuler sur un clavier répondant 9 fois sur 10. Entre les caractères qui ne s’affichent pas, ceux qui se bloquent et les touches ayant une légère envie de se faire la malle, utiliser ce clavier pour taper ce présent article demande une bonne relecture.

Et je vous rassure Windows 8 ne nous simplifiera pas la vie :p
Au dessus de se magnifique clavier est clipsé une tablette, une tablette assez lourde tout de même qui a tendance à tirer sur le clavier, créer un petit jeu au niveau de la charnière et faisant basculer le bouzin vers l’arrière. Le jeu au niveau de la charnière fait peur car je n’imagine pas l’état de celle-ci au bout d’un an d’utilisation. Car grâce à un loquet on peut détacher la tablette avec une facilité déconcertante. C’est un peu le geste que tu fais vingt fois par jour. T’écris à truc et puis tu prends que la tablette pour aller lire aux toilettes ou glander dans ton lit. Entre clavier, tablette et changement du mode d’affichage, j’adore cette tablette hybride et pour un bloggeur comme moi, l’intérêt de l’ensemble est très clair. Donc cette tablette assez lourde est équipé d’enceintes de bonne qualité, d’un micro que j’ai toujours pas trouvé, une webcam a l’avant de 1Mpx et une à l’arrière de 8Mpx avec flash d’une qualité toute relative et des classiques boutons de lock, off, jack, niveau sonore et des prises toutes mignonnes, toutes petites et toutes pas pratiques puisque que c’est des mini-HDMI, mini-USB et micro-SD. Du classique donc pour une tablette assez jolie et solide c’est rassurant.

Prenons le Metro

On va finir par l’allumer cette foutue tablette et dés le début on est plutôt rassuré car le boot est très rapide, en 10 sec on doit rentrer son mot de passe et c’est parti!!!! … parti pour Windows UI malheureusement, l’ancien Metro de Microsoft a déjà un train de retard. Non pas sur l’interface mais sur les exigences des utilisateurs, ceux-ci ne cherchent pas une tablette semblable à un iPad parce que vu le prix de l’Iconia autant passer chez le marchand de fruits. Non l’acheteur lambda cherche a se rassurer en prenant du Windows, il veut retrouver son bureau et non une double interface. Soyons clair tout de suite, UI est une interface tactile incompatible au desktop. Sur une tablette comme celle-ci c’est pas si mal et on passera le plus clair de son temps sous UI… si les applications n’étaient pas aussi daubées. De plus en plus les designers partent vers l’épuré, réponse aux tendances contemporaines/modernes qui sévicent déjà dans l’art ou chez Apple (encore lui), mais à vouloir trop en enlever, on fini par enlever le principal et à ruiner l’ergonomie de la machine. Bien sûr la navigation tactile parmi les tuiles est agréable mais dés qu »on cherche à utiliser son PC de façon « avancé » on est vite limité. Comme rien ne vaut un exemple, voici mon utilisation d’une tablette tactile: Depuis le début je cherche un tel appareil pour lire mes mangas (légaux bien entendu, mais là encore nous y reviendrons), regarder mes séries, animes et autres films peinard dans mon lit ou le train et bien entendu aller sur internet. Pourtant j’ai plusieurs PC et j’ai toujours un PC portable sur moi et malgré tout j’ai pris ma tablette tous les jours. Pourquoi? Parce que c’est ultra pratique!

En fait tout l’intérêt de la chose est dans la rapidité de l’appareil, pour une lecture d’un article assez long je privilégierais la tablette à cause du tactile puisque le scroll est bien plus facile et naturel, ça me permet aussi d’aller chercher des références dans la bibliothèque en même temps. J’ai travaillé à la bibliothèque pour un article et tout en lisant une page web j’ai cherché dans les livres marqués en référence sur l’écran. On est libre et totalement indépendant. Le fait d’avoir un clavier est aussi un gros plus, un très gros plus même puisque d’un simple geste on peut continuer à bosser sur son texte, envoyer un tweet, bref écrire. C’est pas forcément indispensable mais fortement intéressant c’est sur.

L’autre utilisation c’est la lecture. On parle de plus en plus de e-reading, des e-books, des livres électroniques. Les readers de Amazon et Fnac sont désormais bien implantés sur le marché et promis à un bel avenir. Alors qu’on parle de chute des ventes de livres, de désintérêt des jeunes pour la lecture, le nombre de blogs augmentent, les ouvrages sont de plus en plus faciles à trouver sur les plate-formes illégales et nombres de jeunes lisent des scans. Je suis d’ailleurs le premier à récupérer ses derniers pour avoir plus rapidement les traductions mais aussi pour ne pas encombrer mes étagères déjà occupée par de nombreux best-sellers. Ainsi un petit pdf transféré sur l’appareil et l’application native de Windows UI ouvre le premier tome sur Sorceleur. Le blanc est clair, c’est lisible, c’est fluide et la navigation au doigt et avec des zooms et de zooms se fait naturellement. C’est l’avenir de la lecture, c’est rapide.
Et justement ce passage au nomade, au tactile arrive très rapidement, les lecteurs ont de moins en moins de temps pour lire à cause des transports et se tourne vers la lecture dans le métro. Mais l’encombrement joue aussi beaucoup, entre 3kg de bouquins et une simple tablette d’un kilo pour les vacances le choix est vite fait. Les femmes pourront ainsi encore plus remplir la valise que vous allez amoureusement porter.
Même les professionnels auront une utilité de cet appareil puisqu’il devient très rapide de montrer un document à son boss, à présenter un powerpoint ou passer un document. Minority Report n’est plus très loin de nous avec les transferts sans fil et les environnements tout tactile. Tout est histoire d’inter-connexion entre les différents appareils afin de pouvoir d’un simple geste passer son document du PC à la tablette comme on peut déjà le voir dans Avatar.

Je vous parlais de rapidité plus haut, avec une bonne utilisation du Store, Windows 8 vous fera gagner du temps. Pour lire les news par exemple Le Monde, Bing ou Ba Geek deviendront des outils indispensables et rendront l’information accessibles d’un simple glissement de doigt. Pas de charte graphique lourde multipliant les liens, ici on arrive sur l’accueil et en un glissement on parcourt l’intégralité des news de la journée, bon en général ça parle de tragédies, d’Apple ou de reports de jeux (hein! Ubisoft moi qui voulais jouer à Rayman…). On retrouve aussi pas mal de blogs car les applis sont assez rapides à faire et à lancer. Néanmoins ils manquent énormément de sites pourtant présents sur les autres terminaux, certaines applis sont bancales et tiennent plus du flux rss affiché rapidement que d’une vraie application dédiée et utilisable au quotidien.

Des applis buguées créatrices de freezes et de reboot du PC aux logiciels intrusifs, Microsoft a voulu tout miser sur l’inter-connectivité mais a sacrifié l’ergonomie et la vie privée du même coup. En fait pour avoir accès à certaines fonctionnalités de Windows comme la personnalisation et les réseaux sociaux il est obligatoire d’avoir un compte live Microsoft. Amis de l’anonymat, bonjour! A noter que tant que notre compte sera connecté il vous sera impossible de se déconnecter de Skype te faisant ainsi passer pour un gros no-life auprès de tes amis! En tant qu’adepte (drogué) de twitter j’ai pu admirer l’absence totale d’appli twitter officielle m’obligeant à passer par le poussif Metrotweet et son taux d’actualisation asthmatique. Je pourrais passer par le truc de Contacts mais ce truc fusionne l’ensemble de tes comptes pour créer un gigantesque carnet d’adresse où ton meilleur ami côtoie le dernier following venu rendant l’ensemble très bordélique. Bien sur voir ses tweets et y répondre ici est pratique mais ingérable sur des comptes assez fournis (non pas que j’ai des amis mais j’aime faire semblant d’en posséder) et au final on se perd dans les amis skype, gmail et twitter.

D’ailleurs dans les fausses bonnes idées il y a Social Jogger, super gestionnaire de comptes regroupant facebook, twitter et skype mais mélangeant toutes les interactions et non perdant dans un flux ininterrompu de messages. On se demande parfois comment ils ont testé leur logiciel alors que les clients comme Tweetdeck ou Hotot frisent l’excellence.

Tout ça pour dire que UI possède d’indéniables qualités et d’utilités pour une utilisation tactile et finalement nomade. Mais c’est finalement cette surcouche qui casse l’ensemble alors que le bureau, pourtant très classique, deviendra le parfait compagnon de l’utilisateur exigeant, ouais il est vrai que les touches sont un peu petites mais ça marche. Et puis il faut avouer que le Store, sous son aspect classieux, demeure désespérément vide des applications que j’utilise actuellement comme VLC, MediaMonkey et Notepad. C’est bien dommage de devoir passer par le Bureau pour utiliser Chrome au risque de voir Internet Explorer désactivé. Rien à dire sur la tablette à part un clavier manquant de répondant mais l’OS en lui-même pourrait être bien meilleur et j’aimerais tester un autre OS pour voir.

Doit-on l’acheter? Oui si vous avez une utilité de Windows, d’un clavier et d’un environnement bien connu mais sinon un foutu iPad ira très bien pour la majorité des personnes!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Fire Emblem Heroes: du game design léché au Free2Play raté!

Fire Emblem Heroes est sorti depuis un petit mois maintenant, il s’agit du troisième jeu ...

Pas de commentaires

  1. moi quand je vois Acer je me dis berk, Tablette encore plus berk, mais j’avoue là ça peut être utile, à part que l’OS est réputé merdique.

  2. Magemo, J’ai personnellement une Acer iconia tab et si c’est l’OS qui te plait pas tu peut toujours en avoir en Android et non W8. Avis personnel: Très rapide, Android rien a redire.

  3. Je confirme sur l’amélioration d’Acer sur les derniers produits. Cette tablette a l’air franchement sympa, bien que je n’accroche pas du tout sur Windows 8

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer