Home » Jeux vidéo » Fire Emblem Heroes: du game design léché au Free2Play raté!

Fire Emblem Heroes: du game design léché au Free2Play raté!

Fire Emblem Heroes est sorti depuis un petit mois maintenant, il s’agit du troisième jeu smartphone de Nintendo après Miitomo et Super Mario Run. Il est assez différent de ses collègues car c’est un gatcha game. Système classique du Free2Play moderne, on invoque des unités avec des pierres farmables ou achetables dans le jeu. Ce modèle économique basé sur l’aléatoire marche bien actuellement car il met les joueurs sur un pied d’égalité.

Que reste-il de Fire Emblem?

De Fire Emblem il n’a presque que le nom. Il se sert de la licence pour ressortir tous les personnages de la saga grâce à un voyage à travers les mondes. Chose parfaitement  normale pour les héros d’ailleurs. Ca permet de mélanger les époques et d’avoir un semblant de scénario. C’est assez déstabilisant de jouer un Ryoma contre ce même Ryoma.

On garde toujours le système au tour par tour, mais toute stratégie à disparue. On peut jouer en Auto. Le jeu est assez simple avec une bonne équipe mais les pics de difficulté sont incompréhensibles. J’ai roulé sur toute la campagne en Normal, Difficile et Expert mais le tout dernier niveau reste infaisable, c’est ridicule.

Et où est passé la mort permanente? C’est la feature de base de Fire Emblem, la mort d’un personnage est définitive, c’est ce qui fait le sel du jeu de base. Dans Fire Emblem Heroes on finit régulièrement les niveaux sur le fil. Je sais que intégrer une mort permanente dans un gatcha est difficile car personne ne veut voir mourir un perso qu’il a eu du mal à avoir. Mais il y aurait eu moyen, en intégrant un Monde des Morts par exemple, pour pouvoir réanimer ses persos (via les fameuses plumes justement). Actuellement Fire Emblem Heroes ne présente que peu de challenge.
Seul certains évènements entraînent le game over suite à la mort d’un seul perso.

Pierre, papier, ciseaux

Fire Emblem est un jeu déjà pensé pour le mobile, de base c’est un jeu au tour par tour avec un système de forces-faiblesses, il ne manquait pas grand chose pour le porter sur smartphone. Nintendo a choisi de réduire les maps à une  taille de 6×8, fini la galère de réunir toutes nos unités. notre équipe est constitué de 4 personnages et on affronte la petite escouade d’en face.

Si les maps sont bien souvent trop étroites, on gagne en stratégie et on pense chaque niveau comme une partie d’échecs. Du coup on choisit entre nos pégases, archers, tanks, danseurs, soigneurs, épéistes et lanciers pour créer une team optimisée et réussir le niveau. D’autant que tous les personnages sont utilisables, il n’y pas de héros poubelle comme de nombreux Free2Play du marché. Même avec les 3* du jeu, on peut réussir.

Enfin ça c’est sur le papier, avec Takumi, Azura, Hector et Ryoma tu roule allègrement sur tout le jeu… ou tu te fais poutrer en Arène par ces mêmes persos.

Parce que  on va pas se mentir avec un archer attaquant et ripostant à distance et une danseuse lui permettant d’attaquer deux fois par tour, tu peux massacrer l’ennemi en un tour. C’est un peu le soucis du jeu, soit tu one shot, soit tu te fais one shot. Les combats sont beaucoup trop rapides au  final. Heureusement que l’IA est très prévisible.

Un gatcha intelligent

La partie payante de Fire Emblem Heroes est plutôt par mal. On invoque 5 par 5, il y a un système de couleurs d’orbes, et une multi-invocation revient moins chère que des singles.

Et si on n’a pas de 5*, le taux augmente de 0.05% par personnage invoqué. C’est la première fois que je vois ça. En vertu d’une loi japonaise, le taux de drop est aussi clairement indiqué, 3% pour les 5* et 3% supplémentaires pour les personnages de la bannière.

Les personnages 5* tombent donc assez régulièrement, mais il est dommage de pouvoir choper des personnages existant en 3 ou 4* dans le lot. Pour ce test de Fire Emblem Heroes j’ai deux comptes avec chacun quatre 5*, ce qui est plus que correct.

Mais pas de déception, le jeu est très bien équilibré, tous les héros sont utiles, tous ont un rôle à jouer. Si les héros 5* sont clairement avantagés grâce à toutes leurs compétences déblocables, un perso 3* aura tôt fait de l’éliminer si il tape sur le bon type.

De plus Fire Emblem Heroes est assez généreux en orbes, 2 par jour via les bonus de connexion, plus une à chaque niveau complété. on peut facilement faire une dizaine de multi-invocations actuellement. Heureusement d’ailleurs car les prix des orbes est dans la moyenne des Free-2-Play, c’est à dire abusif. Face à l’horreur qu’est Brave Exvius a ce niveau, on peut s’estimer heureux. Cela va de 2€ pour 3 orbes à 75€ pour 140 orbes. C’est dommage car on est loin de l’achat plaisir. C’est le prix d’un jeu AAA tout de même.

Un F2P qui en oublie ses principales mécaniques!

Si objectivement Fire Emblem Heroes est un bon jeu, il n’en demeure pas moins qu’un mauvais F2P. On ne fait pas un jeu gratuit sans intégrer le modèle économique au sein du Game design, ce qui n’a visiblement pas été fait ici. Nintendo donne l’impression d’avoir juste suivi le “Guide du Free 2 Play pour les Nuls” en cochant la barre de stamina, les orbes, les events, mais sans intégrer vraiment cela au jeu.

Comment peut-on considérer comme acceptable une barre de stamina bloqué à 50 points alors que les missions de l’histoire coûte 25 points dans les plus hauts niveaux? Et nous sommes obligés de jouer à haut niveau pour pouvoir faire de l’xp sinon notre unité n’en prend pas!

Le système d’upgrade est une honte! Du PvP à farmer, à hauteur de 3 combats tous les 24h, si t’as pas les persos top tier en 5* ça peut prendre des semaines! Alors que le but de l’arène est justement d’avoir des plumes pour monter ses unités en 5*. En plus d’être dépendant de ta chance au tirage, du fait de tomber sur des mecs qui ont des dizaines de niveaux de plus, d’avoir assez de points pour obtenir au mieux 1600 plumes; pour rappel il en faut 20k pour monter un rang 4* en 5*…

Fire Emblem Heroes a le cul entre 2 chaises, il nous demande de farmer pour gagner de l’expérience mais ne nous donne pas les moyens de le faire. Il propose plein de types d’unités différents mais sous-estime leurs rôles! Comment faire leveller un support tel qu’une danseuse si celle-ci n’est pas faite pour taper! Comment faire xp une unité quand elle se faire défoncer par les adversaires d’en face car la roue des types joue en sa défaveur?

On se retrouve  à devoir regrimper toute l’échelle des missions pour pouvoir amener sa nouvelle unité au même niveau que son équipe, c’est ridicule. Les unités obtenables gratuitement sont aussi géniales sur le papier que inutilisables en pratique, obtenues en 2*, elles doivent être montée en 4* pour être vraiment jouables. Et la galère attendant le joueur le dégoutera de commencer une telle aventure.

 

Si le game design global de Fire Emblem Heroes est jouissif, tout est détruit par une progression en dent de scie. Si vous ne savez pas penser un F2P, mettez le payant. on a trop affaire à une créature de Frankenstein pour que le jeu soit viable à l’avenir…. a moins de bouleverser tout le système.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Fire Emblem Heroes root sur Android

Fire Emblem Heroes, les téléphones rootés punis

Cette semaine est sorti le nouveau jeu mobile de Nintendo, Fire Emblem Heroes. Il fait ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Épinglez