Home » Film » Rogue One : A Journey in Star Wars Universe

Rogue One : A Journey in Star Wars Universe

Rogue One : A Star Wars Story

20162 h 13 min
Résumé

Situé entre les épisodes III et IV de la saga Star Wars, le film nous entraîne aux côtés d’individus ordinaires qui, pour rester fidèles à leurs valeurs, vont tenter l’impossible au péril de leur vie. Ils n’avaient pas prévu de devenir des héros, mais dans une époque de plus en plus sombre, ils vont devoir dérober les plans de l’Étoile de la Mort, l’arme de destruction ultime de l’Empire.

Métadonnées
Titre Rogue One : A Star Wars Story
Titre original Rogue One: A Star Wars Story
Réalisateur Gareth Edwards
Durée 2 h 13 min
Date de sortie 14 décembre 2016
Budget $200 000 000
Détails
Média Cinéma
Note Très bon
Acteurs
Avec : Felicity Jones, Diego Luna, Ben Mendelsohn, Donnie Yen, Mads Mikkelsen, Alan Tudyk, Riz Ahmed, Wen Jiang, Forest Whitaker, Jonathan Aris, Valene Kane, Genevieve O'Reilly, Jimmy Smits, Anthony Daniels, Jimmy Vee, James Earl Jones, Spencer Wilding, Guy Henry, Nick Kellington, Alistair Petrie, Eunice Olumide, Warwick Davis, Fares Fares, Rian Johnson, Ram Bergman, Jorge Leon Martinez, Russell Balogh, Ned Dennehy, Steen Young, Tyrone Love, Attila G. Kerekes, Andrew Zographos, Angus Cook, Sam Hanover, Mac Pietowski, Emeson Nwolie

Il y a bien longtemps, dans une galaxie très lointaine, un film n’avait pas de générique … C’était Rogue One: A Star Wars Story! Tin tin, tin tin tin, tin, tin tin tin tinb, tin, tin tin tintin… Objectif Lune!

Et voici un vaisseau qui atterrit et … que fout Hannibal ici? Je me suis trompé de salle, c’est le trailer de Death Stranding? J’avoue que ça fait bizarre de voir Mads Mikkelsen a l’écran, sans fard à paupières. En plus ce Star Wars ne commence pas sur une planète désertique ou sur l’étoile noire. Non vraiment Rogue One ne sera pas un Star Wars comme les autres.

Ah oui je tiens  vous prévenir, je vais surement parler de choses qui ne sont pas dans les trailers, vous voici prévenu.

Un mot sur la 3D, j’ai vu le film en IMAX 3D, à défaut de pouvoir avoir aussi le Dolby Atmos. Elle est très bonne et surtout elle est très présente. Ce n’est pas juste une scène par-ci, par-là mais tout le film profite de la profondeur. On a vraiment l’impression de se faire tirer dessus, de voir les personnages à nos cotés et de participer au film. Bref ça vaut son surcoût.

Star Wars is a lie

Image du film "Rogue One : A Star Wars Story"
La communauté de l’anneau galactique

Rogue One est un film atypique, là où Lucas nous avait habitué a nous ressortir toujours la même sauce, toujours les mêmes poncifs. Que Star Wars 7 était plus un melting-pot de toutes les scènes de la saga. Ici on a plus une aventure humaine, sans sabres lasers, sans force, sans être supérieur, mais avec une Death Star. Non parce que le film raconte tout de même la récupération des plans de l’étoile Noire pour pouvoir les donner à Luke Skywalker et la détruire (mon dieu je viens de spoiler un film vieux de 40 ans).

On suit les aventures de Jyn Erso, dont le père, Galen Erso, a été enlevé par l’Empire. La jeune femme va en profiter pour aussi récupérer les plans de l’Etoile Noire, l’arme ultime tueuse de planètes. Ici on est face à une aventure humaine, Jyn n’a pas de grands desseins, ce n’est pas l’espoir de la galaxie mais elle va juste être trimbalée événements en événements. C’est ce qui est intéressant dans Rogue One, chaque personnage serait, dans un Star Wars classique, un personnage très secondaire de l’intrigue. Ici on s’attendrait presque à voir débarquer un jedi élevé au rang de dieu vivant.

En fait on ne retrouve pas de personnages puissants et de têtes connus, on voit juste quelques sous-fifres de Dark Vador désormais mis au premier plan, une Rébellion pas forcément au point et une Force mystérieuse et quasi évangélique. Sans les vaisseaux impériaux, Rogue One aurait pu être un film Star Trek ou Warhammer 40K qu’il n’aurait choqué personne.

Il faut sauver le soldat Jyn

Image du film "Rogue One : A Star Wars Story"
Hunger Games: embrassement spatial

Rogue One est un film au rythme très lent, l’héroine doit d’abord découvrir son environnement, se trouver, un peu malgré elle, des alliés. Si, dans une certaine mesure, Rogue One reprend toutes les poncifs d’un début de Star Wars, peuple  oppressé, planète aride, sidekick rigolo, cow-boy des temps modernes; il change du tout au tout dans la seconde partie du film. On passe d’un Star Wars à un film façon seconde guerre mondiale où la masse est le héros.

C’est une sensation très étrange, on est divisé entre l’ennui et l’intérêt prodigué par cette nouvelle formule. Et si certaines scènes sont franchement épiques et visuellement impressionnantes, ce n’est pas du tout celles-là qu’on retiendra à la sortie de la salle.

On a souvent l’impression d’assister à un film style Seconde Guerre Mondiale, et la bande annonce de Dunkerque avant le film ne fait que renforcer cette impression, les costumes, les armes, l’univers contemporain qu’on a sous les yeux, ça colle. Et plus encore lorsqu’on sait que Gareth Edwards a utilisé des objectifs de 1970 sur des caméras numériques récentes. Cela donne une espèce de grain vieillot, une esthétique très années 70 à l’ensemble. On se surprend même à se demander si les croiseurs impériaux sont eux aussi fait en maquettes comme à l’époque. C’est d’ailleurs très déconcertant de voir les créatures aliens façon marionnettes. J’ignore si elles sont réalisés telles des pantins ou faites totalement en image de synthèse.

Tout Rogue One est un vibrant hommage à A New Hope, sans pour autant tomber dans le plagiat.

Un espoir pour un Nouvel Espoir

Ce texte révèle une partie de l'intrigue

Jyn, Han Solo ou Luke féminin?

Image du film "Rogue One : A Star Wars Story"
Une certaine idée de la classe

On va pas se mentir, à part Jyn, aucun personnage reste en mémoire, je ne me souviens de aucun nom, soit parce qu’ils ne sont dit, soit parce qu’ils ne pas pas prononcés assez de fois. Pourtant dans la petite troupe de Jyn y  a de bons clichés, le Han Solo rebelle, le mec badass, le guerrier ultra fort à la Yoda et le vieux sage. Sauf qu’on ne retiendra que Jyn, parce qu’on la voit grandir, s’affirmer. Parce que c’est sur elle que repose la galaxie. Parce que elle a un coté Luke Skylwalker qui veut pas forcément ce qui lui arrive.

Mais en même temps c’est elle qui prend les décisions, envoie chier tout le monde, fait sa rebelle. Jyn est la commandante quitte a mener tout le monde à leur perte poussée par sa recherche filiale. Mais Jyn n’est pas une Leia pour autant, elle ne dirige en rien la Rébellion et n’est même pas pilote comme le laissait penser les premiers teasers. Elle se rapproche plus de Rey, au moins leurs histoires se ressemblent.

Perso j’aime bien les femmes héroïnes, elles sont beaucoup plus badass que les hommes machos adeptes de gros guns. Durant des années on a eu droit à des filles fragiles, même la princesse Leia ne sert à rien à part énervé le beau Han Solo. Du coup on a maintenant des filles Terminator et c’est plutôt cool.

Image du film "Rogue One : A Star Wars Story"
J’ai cru que c’était Dunkirk

Rogue One: A Star Wars Story introduit avec brio le première  trilogie de Star Wars, Il comble bien les trous du scénario sans pour autant tomber dans le fanboyisme. Avec un esthétique léchée et un parti-pris artistique loin du grand spectacle de Star Wars 7, Gareth Edwars s’approprie avec brio l’univers galactique. Comme avec Godzilla, il fait un sans fautes et arrive à proposer une aventure originale tout en parvenant à surprendre le spectateur jusqu’à la dernière seconde. Maintenant? Maintenant j’aimerais un spin-off sur l’Empire ou Han Solo!

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Pourquoi attends t'on Pokemon Sun & Moon

Pourquoi tout le monde attends le nouveau Pokemon?

A chaque nouvelle version, nouveau jeu, on vois une certaine effervescence parmi les joueurs. Et ...

Avis sur la démo de Pokémon Soleil et Lune

Pokémon Soleil et Lune – Avis sur la démo

Autant être clair, avant l’arrivée de la démo Pokémon Soleil et Lune j’étais saoulé du ...

Fire Emblem Heroes: du game design léché au Free2Play raté!

Fire Emblem Heroes est sorti depuis un petit mois maintenant, il s’agit du troisième jeu ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Épinglez