Home » Film » Your Name: Kimi no Nawa – Entre Tradition et modernité

Your Name: Kimi no Nawa – Entre Tradition et modernité

Your Name

2016Durée inconnue
Résumé

Mitsuha est une lycéenne, la fille du maire d'une petite ville nichée entre les montagnes. Vivant avec sa petite sœur et sa grand-mère, c'est une demoiselle franche qui n'hésite pas à dire qu'elle n'a pas envie de participer aux rituels shinto, ou d'aider son père dans ses campagnes électorales. En fait, elle rêve de pouvoir quitter cette ville où elle s'ennuie, pour partir tenter sa chance à la capitale. Taki est un lycéen, un tokyoïte qui travaille à mi-temps dans un restaurant italien, tout en aspirant à des études d'architecture ou dans les Beaux-Arts. Chaque nuit, il fait un rêve étrange, où il devient... une lycéenne campagnarde, vivant dans une petite ville entre les montagnes. Quel secret se cache derrière ces rêves mutuels, qui unissent ces deux êtres qui ne se sont jamais rencontrés ?

Métadonnées
Titre Your Name
Titre original 君の名は。
Réalisateur Makoto Shinkai
Durée Durée inconnue
Date de sortie 26 août 2016
Budget
Détails
Média Cinéma
Note Bon
Acteurs
Avec : Ryuunosuke Kamiki, Mone Kamishiraishi, Nobunaga Shimazaki, Etsuko Ichihara, Tani Kanon, Aoi Yuki, Masami Nagasawa, Kaito Ishikawa, Ryou Narita

Makoto Shinkai représente pour beaucoup l’espoir de l’animation japonaise, en effet l’arrêt prochain des films de Hayao Miyasaki laisse présager des années noires pour l’industrie. Le monde de l’anime essaie de rogner sur les coups et fait souvent des productions au rabais. A côté de ça on a Shinkai, réalisateur de 5 Centimètres par secondes et Garden of Words qui fait partie de mon top 5 japonais. Et désormais Your Name alias Kimi no Na wa !

Honnêtement je ne pourrais pas vous dire grand-chose sur Your Name, non pas que le film soit mauvais mais parce que je risque de spoiler et que le film est un Shinkai. Comprendre par-là que Your Name est un film lent, pleins de bons sentiments et détaillant autant son histoire que ses graphismes.

Des poncifs otakus à la poésie

Your Name est une histoire de body-swapping, d’échange de corps. Oui on parle bien d’un terme récurrent dans les mangas hentais. Ici repris exactement comme d’habitude, un ado dans le corps d’une jeune fille et inversement. Oui Your Name reprends les scènes perverses avec Yuki, le garçon, dans le corps de Mitsuha, la fille, qui va se tripoter les seins. C’est drôle, c’est gamin, c’est un running-gag du film et c’est ce qui fait que le film échoue dans la poésie.

Parce que passé les graphismes époustouflants, photoréalistes, bref du Shinkai ; regardez Garden of Words ; le film ne propose pas grand-chose. Mitsuha habite dans un magnifique village perdu hors du temps et rêve d’aller à Tokyo. Pour Yuki c’est un peu l’inverse, il vit à Tokyo. On connait tout ça, « entre traditions et modernité », blabla… mais l’histoire peine à démarrer, on assiste, amusé et ému à leurs échanges et leurs problèmes d’ados. C’est mignon mais finalement la vie dépeinte ici et similaire à la nôtre, trop peut-être et surtout déjà vue dans une myriade d’anime.

Et finalement le film décolle quand leurs personnages décident enfin de sortir de leur vie banale. Là on s’aperçoit qu’ils grandissent, qu’il se passe un truc. Et on pourra enfin découvrir un autre Japon mais ce sera à vous de le découvrir.

kimi-no-na-wa-kimi-no-na-wa-39522245-1280-720
kataware doki

 

Hayao Shinkai ou Makoto Miyasaki

Non Your Name ne vaut pas un Miyasaki, non Makoto Shinkai n’est pas la relève du maitre de l’animation. Tout est différent, Kimi no na wa est un chef d’œuvre, au sens artisanal du terme. On tient là l’œuvre ultime de Shinkai, un essai regroupant tous les succès déjà abordé dans ses autres films, le temps, la solitude, les relations humaines, le Japon « entre traditions et modernité ». Your Name abordera avec justesse l’adolescence, sans en cacher le principal attribut, c’est-à-dire le sexe et la découverte de soi. L’avenir avec un suivit des personnages et de leurs doutes. Et aussi les catastrophes, celles qui brisent le japon régulièrement, en abordant sous un angle différent, la catastrophe de Fukushima.

En ce sens Your Name me rappelle beaucoup Voyage vers Agertha, du même réalisateur. Il aborde les peurs du Japon, la politique du pays vis-à-vis des tragédies honteuses qu’il veut cacher. Si vous ne connaissez pas, lisez aussi Au cœur de Fukushima pour un autre regard sur le pays du soleil levant. Les histoires de Yuki et Mitsuha reposent sur l’oubli, l’oubli de ce qui nous est pourtant le plus précieux et ce qu’on recherche toute notre vie. C’est l’histoire d’un Japon tiraillé entre l’évolution et le respect des traditions. On voit, dans Kimi no Nawa, une grande partie des problèmes du pays mais aussi ce qui fait sa beauté et son charme.

Your Name est bon, je peux comprendre son succès, c’est un film simple de prime abord, qui parle d’amour, qui parle aux jeunes et à leurs rêves. On est bien loin des films Ghibli qui sont finalement trop métas ou trop enfantins. Makoto Shinkai est la relève du Japon dans le sens où il fait d’abord des films qui lui parlent, qui parlent aux jeunes adultes et aux adolescents avant de parler aux enfants. Dans ma salle il n’y avait que des adultes de mon âge et pourtant UGC n’a passé que des bandes-annonces de films de merde pour enfants. Alors que ce n’est pas la cible, Your Name est un film réaliste pour adultes réveurs. Sauf que j’ai trouvé Your Name bof, classique, un anime tranche de vie basique qui échoue à apporter un truc.

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Pourquoi attends t'on Pokemon Sun & Moon

Pourquoi tout le monde attends le nouveau Pokemon?

A chaque nouvelle version, nouveau jeu, on vois une certaine effervescence parmi les joueurs. Et ...

Avis sur la démo de Pokémon Soleil et Lune

Pokémon Soleil et Lune – Avis sur la démo

Autant être clair, avant l’arrivée de la démo Pokémon Soleil et Lune j’étais saoulé du ...

Fire Emblem Heroes: du game design léché au Free2Play raté!

Fire Emblem Heroes est sorti depuis un petit mois maintenant, il s’agit du troisième jeu ...

Un commentaire

  1. Je suis tellement en désaccord…
    On m’en avait dit du bien, du coup je l’ai regardé avec pas mal d’attentes, le meilleur moyen pour être déçu, mais mes attentes ont été largement dépassées.
    Totalement pris par l’histoire dont je n’ai absolument pas vu venir le twist.
    Magistral !
    C’est simple, il n’y a que 2 films qui m’ont fait pleuré, celui-ci a fait de moi une madeleine…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Épinglez