Home » Jeux vidéo » Pokemon a 19 ans, retour sur le coup de poker de Game Freak

Pokemon a 19 ans, retour sur le coup de poker de Game Freak

630x

 

gamefreak_02_thumbLa semaine dernière Pokemon fêtait son anniversaire, 19 ans au Japon, plus exactement le 27 Février 1996, j’avais alors 5 ans. Déjà à l’époque la saga se scindait en deux épisodes. Pokemon vert symbolisé par Florizarre et Pokemon Rouge régi par Dracaufeu. Plus qu’une envie de faire de l’argent c’est une volonté de son créateur Satoshi Tajiri et de sa société GameFreak de pousser les jeunes joueurs à échanger leurs monstres et tisser un lien social.  Le développement de Pokemon fut cependant assez douloureux. Avant les premières rentrées d’argent suite à la déferlante Pokemon, la société était proche de la faillite. Dans les années 80, Tajiri-san et Sugimori-san éditaient un fanzine dédié aux jeux vidéo pour 300 Yens, par la suite ils commencèrent à développer quelques jeux vidéo et se rapprocher de Nintendo. C’est à eux que l’on doit Yoshi, le premier jeu faisant apparaître le dinosaure de Mario sur NES.

 

A l’époque Tajiri a déjà commençait à réfléchir à Pokémon, ce féru d’insectes conceptualise un jeu où le but est de collectionner un maximum de bestioles virtuelles. En 90 il présente alors Capsule Monsters, le jeu est certes refusé par Nintendo mais Shigeru Miyamoto croit en ce projet et devient le mentor du jeune « insectologue », il faut dire que celui-ci a apporté un certain nombre de bonnes idées à The Legend of Zelda, un petit jeu sorti quelques années plus tôt. Nous somme 1991 quand débute réellement le développement de Capumon.  Durant 5 ans, le projet continuera à prendre de l’ampleur;  de 60 créatures, l’équipe part sur plus d’une centaine. Plus intéressant encore, le câble Link; l’idée vient de Tajiri alors que celui-ci observe des insectes, notamment deux d’entre eux essayant de se rejoindre depuis les deux bouts d’un câble. Pourquoi ne pas permettre aux joueurs de faire des  échanges? C’est en partie grâce à cette idée toute simple que Pocket Monsters est approuvé par Nintendo, permettant ainsi de sortir deux versions différentes et transformer le jeu  vidéo en un vecteur de rencontres et non d’isolement.

Le développement de Pocket Monsters fut cependant long et douloureux, nombreux sont les membres de l’équipe à quitter le navire avant la fin. Les nombreux impayés mettant l’entreprise sur la paille, proche de la faillite, Pokemon était un dernier coup de poker, sûrement l’un des plus dangereux de l’époque. Même Squaresoft qui avait tout misé sur Final Fantasy n’avait pas fait un pari aussi risqué. En effet Pokemon allait sortir sur le Game Boy, une machine pratiquement morte qui, malgré le parc monstrueux de consoles, n’intéressait plus les joueurs.

B-1qhb0UIAA9U6n

 

Et pourtant le jeu cartonne, 3ème place au top hebdomadaire devant Tales of Phantasia et Bahamut Lagoon, près de 110 000 ventes. Pour une nouvelle licence c’est impressionnant, fin Mars le jeu plafonne à 350 000 exemplaires vendus et, début Octobre, les versions passent le million. Ces ventes extraordinaires furent motivées par un suivi continu de la licence via les produits dérivés. Le manga et le jeu de cartes furent rapidement créés, suivis un an plus tard par la série animée. Game Freak entretient le mythe en distribuant 200 Mew via un concours et corrigea enfin les bugs de son jeu via une nouvelle version, Pocket Monsters Blue le 19 Octobre 1996, vendu d’abord par correspondance puis réédité avec Pocket Monsters Red dans une version plus propre (notamment un Mont Sélénite plus simple à parcourir). Un an après la sortie du jeu, Satoshi (Sacha chez nous) fit son apparition à la télé japonaise avec comme compagnon la mascotte Pokemon. Le phénomène continuait inexorablement de croire à tel point que fin semaine il s’était vendu 6 940 000 exemplaires du jeu, toutes versions confondus, et ceci sans sortir le jeu en dehors du Japon.

Si les ventes astronomiques commençaient à décroitre, l’aura de la licence prenait de l’ampleur notamment durant l’été 1998, la série Pokemon explose les statistiques (et reste encore aujourd’hui dans le top 5 japonais), le premier Pokemon Center ouvre à Tokyo avec son lot de goodies et d’évènements et le jeu est présenté à l’E3 en vue de son lancement aux Etats-Unis le 23 Octobre 1998. Et n’oublions pas le premier film Pokemon qui vient tout juste de sortir et engendrera 163 millions de dollars de recette.

history_of_pokemon_icons_by_tashiyoukai-d6ofev3

Alors qu’en France on regardait le phénomène d’un oeil curieux, Jetix commençait à diffuser l’anime (repris en 2000 par TF1 qui édita les VHS) et on a dû attendre Octobre 1999 pour enfin envahir les cours de récré de GameBoy munie d’un câble link salutaire. Au grand désespoir des maitres d’écoles voyant ça d’un mauvais œil; et ça s’arrangera pas avec l’arrivée du jeu de cartes.

Pokemon spécial édition jaune

Pour ma part je suis un petit privilégié, j’avais récupéré Pokemon vert bien avant que le monde entier ai connaissance du phénomène, en 97, début 98 je dirais. Et bien que je n’ai jamais su joué à ce jeu, ça m’a permis de patienter avec ma première GameBoy grise jusqu’en 2000 et un pack GB Color et Pokemon Jaune. C’était une révolution, un jeu extrêmement riche et prenant tout en étant assez facile pour des enfants. A l’aube du collège je sombrais dans la pokemania aigu pour 3 ans. Le collège eu raison de ma passion et les moqueries m’ont fait arrêter Pokemon avant la 3ème génération…. avant de reprendre avec Diamant et Perle, plus curieux qu’autre chose.

Quand on y pense je suis trop vieux pour Pokemon, j’ai connu la licence trop tard par rapport à certains de mes amis de 2/3 ans plus jeune que moi. Résultat je me venge désormais et devient le pokemaniac que j’ai toujours révé d’être.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Microsoft annonce une manette pour joueurs handicapés

Microsoft a fait une grande et belle annonce, une manette pour personnes handicapées, le Xbox ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer