Home » Tech » Preview – Microsoft Hololens, du réél au virtuel

Preview – Microsoft Hololens, du réél au virtuel

En marge des différents casques de réalité virtuelle, la réalité augmentée prend son envol par l’intermédiaire de Microsoft et son casque Hololens. Il fut annoncer en grande pompe a l’E3 avec un démo de Minecraft en réalité augmentée qui restera dans les annales comme l’une des présentations les plus impressionnantes de son temps. En tant que développeur et adepte des technologies Microsoft je voulais absolument mettre la main sur ce magnifique appareil. J’ai eu la chance de tester en avant première l’ Hololens grâce à mon travail. Durant une matinée j'ai pris en main l’appareil et les différentes démos actuellement…

Microsoft Hololens

Design et ergonomie - 9
Fonctions - 9
Interface - 5
Performances - 9

8

Hololens est hyper prometteur, le rendu est fidèle a ce que présenté Microsoft et ça marche vraiment bien. Si le spectateur externe vera l'univers virtuel à  180°, dans l' Hololens le champ de vision limité à 90° reste un gros problème. La qualité de l'écran est bonne, l'interface et les gestes sont intuitifs. Il manque pas grand chose pour avoir une version commercialisable et en l'état ça me donne vraiment envie d'acheter un casque et commencer à développer dessus.

En marge des différents casques de réalité virtuelle, la réalité augmentée prend son envol par l’intermédiaire de Microsoft et son casque Hololens. Il fut annoncer en grande pompe a l’E3 avec un démo de Minecraft en réalité augmentée qui restera dans les annales comme l’une des présentations les plus impressionnantes de son temps.

En tant que développeur et adepte des technologies Microsoft je voulais absolument mettre la main sur ce magnifique appareil. J’ai eu la chance de tester en avant première l’ Hololens grâce à mon travail. Durant une matinée j’ai pris en main l’appareil et les différentes démos actuellement proposé. Le tout en discutant avec le développeur de Infinite Square possesseur du kit de développement l’ Hololens.

 

Hololens, un vrai PC dans la tête.

Avant tout il faut savoir que Hololens est un véritable petit PC embarqué, il tourne sous un Windows 10 IoT dédié aux systèmes embarqués. J’ignore si à terme le casque sera totalement indépendant mais il nécessite un PC à coté pour lancer notamment le logiciel.

Et, c’est là ou c’est génial, Hololens est totalement sans fil, il peut se connecter en Wifi pour interargir avec les autres PC mais pas besoin de câbles. On estg totalement libre de ses mouvements et je doit avouer que ça change la vie par rapport aux casques VR.

Coté hardware voici les specs officielles dévoilées récemment:

  • Microsoft Holographic Processing Unit (HPU)
  • Processeur 32 bits
  • 2 Go de RAM
  • 64 Go de stockage flash
  • Bluetooth
  • Wifi

Le tout pour une autonomie de 4h environ d’après notre hôte. Le casque se recharge en micro-USB en 1h30 environ et il est utilisable même branché.

Un premier jet aussi design que fonctionnel

Microsoft hololens unboxing

La première chose qui frappe est la beauté et la simplicité du packaging, façon poupées russes, la boite dévoile une coque rigide renfermant le précieux appareil. Ainsi, posé dans son écrin, l’ Hololens se découvre. Pas de câbles apparents, une simple trappe cache un câble usb, un chargeur et de petits éléments de recharge. Simple, tout comme l’installation qui ne prends que 5 min, Windows 10 simplifiant tout à l’extrème.

 

Coté design, on est face à un objet encore plus joli que l’ Oculus Rift CV1, tout de noir vêtu, avec de simples ergots rouges et la fameuse visière à l’avant. On se demanderais presque comment porter ça sur la tête. Le cerceau interne pivote pour pouvoir se régler à la taille de la tête de l’utilisateur. Une fois sur la tête, le casque est étonnamment stable et bien serré. Il est confortable mais peut s’avérer lourd après de longues minutes d’utilisation. Il a tendance à faire un peu mal au nez notamment.

Sur l’avant sur casque il y a plusieurs caméras pour pouvoir traquer l’utilisateur dans l’espace et ce beau masque noir se cache des lunettes équipées d’écrans.

C’est assez étrange de se retrouver dans un monde mi-virtuel, mi-réel. On a vraiment l’impression de se trouver dans Minority Report et de pouvoir manipuler tous les objets devant nous.

Que les porteurs de lunettes se rassure, Microsoft a tout pensé, l’ Hololens dispose d’un porte-nez supplémentaire pour s’adapter aux lunettes. De plus un premier calibrage est demandé pour adapter le casque à la vue de l’utilisateur. En pratique nous n’avons pas eu besoin de recalibrer le casque à notre vue pour l’utiliser.

Tour de hololens

Une technologie mature mais perfectible

Mais est-ce que ça marche? Est-ce aussi incroyable que les démos de Microsoft sur scène?

Oui… et non! Tout n’est pas tout blanc ou tout noir. Ça marche, ça marche même très bien et on est face à une technologie mature qui a été longuement testé, la prise en main est immédiate.

C’est bluffant à regarder, les objets posé par l’utilisateur restent bien à leur place dans la pièce. Le casque détecte parfaitement les objets, les murs voir même les gens, le tracking est vraiment impressionnant. On est très loin des applications de réalité augmentée où l’objet bouge, perd le tracking, etc…

Pour le coup le retour écran est similaire a ce que Microsoft a présenté, posez une planète et celle-ci se retrouve intégrée à votre espace. Le virtuel aux frontières du réel en quelque sorte.
Tout comme en VR, on peut bouger autour de l’objet, l’observer sous toutes les coutures sans ressentir un soupçon de lag. Nous voici dans notre univers avec nos propres objets.

champ de vision hololens

…Enfin ça c’est ce qu’on voit sur l’écran de retour, dans le casque on est face à un gros problème, le champ de vision!

Celui-ci est vraiment faible, on ne voit que droit devant soi, un coup d’oeil sur le coté nous sort tout de suite de l’expérience. C’est simple, on voit les bords de l’écran.
Et cela pose de nombreux problèmes, outre l’immersion complètement brisée, ça nous oblige a nous reculez pour bien visualiser la scène. On doit bouger la tête pour changer d’angle de vision, on fait donc des mouvements amples pour bien appréhender l’univers qui nous entoure.

Et c’est assez déstabilisant quand on sait que le masque de l’Hololens englobe parfaitement l’avant du visage. On voit les hologrammes en 4:3 alors que notre vision est panoramique. De plus on constate que notre vision est un peu assombrie, comme au début de la 3D au cinéma, rien de bien dérangeant mais il faut une pièce bien éclairée.

Ce champ de vision réduit est finalement le seul défaut majeur de l’Hololens, car les gestes sont, eux, parfaitement maîtrisés et intuitifs.

Le virtuel à porté de main

 

L’ Hololens s’utilise sans manettes, toute la navigation se fait avec les gestes de la main. En plus de renforcer l’immersion, l’ensemble est très intuitif, les gestes reprennent un peu ceux que l’on trouve sur interfaces tactiles.

Le menu s’ouvre avec le Bloom, en déployant les doigts devant soit le menu apparaît tel une fleur s’épanouissant. Et ça répond au doigt et à l’œil, les caméras du casque détectent les doigts de l’utilisateur, et pas possible de tricher puisque que la main d’une autre personne ne sera pas reconnue.

Ca répond au doigt et à l’oeil
L’autre geste très important est le clic pour valider sa sélection, il suffit de pointer l’élément que l’on souhaite à hauteur des yeux et de cliquer de haut en bas avec le doigt, comme avec une véritable souris en somme. C’est un coup un prendre, le geste peut parfois de pas être reconnu mais ça peut marcher d’une autre manière. Par exemple je faisais un double clic rapide pour valider et Hololens a tout de suite reconnu le geste.

Avec ces commandes on peut ouvrir une application et la placer dans l’espace c’est simple, on clic, on pose l’objet et on re-clique et voici un lecteur vidéo posé sur le mur avec le petit film qui va bien, l’illusion est parfaite. Me voici à mettre un hologramme de Soleil sur la table, l’agrandir avec le bouton dédié et observer l’astre en fusion..
Il est aussi possible d’afficher Windows tout simplement et de naviguer dans l’OS comme on le ferait sur ordinateur mais avec le doigt comme souris. Et ça fonctionne bien, si on a besoin de taper du texte, un clavier virtuel est disponible.

A noter que les commandes vocales sont aussi possibles, que ce soit avec Cortana pour permettre de contrôler le Windows du casque ou encore des commandes liées aux différentes applications. Bien sùr il faudra parler en anglais pour se faire comprendre par l’IA mais cela semble bien répondre.

Parmi les expériences assez impressionnante on pourra citer Galaxy Explorer qui tout d’un coup affiche la voie lactée dans l’espace. Un narrateur nous explique les différents systèmes connus; on pourra d’ailleurs zoomer sur notre système solaire et l’observer. Si c’est un peu moins immersif que dans un HTC Vive, c’est plutôt intéressant et ça augure de belles choses.

Microsoft qu’as tu fait à Conker?
Les jeux sont aussi une part importante de Hololens, bien entendu Microsoft a beaucoup communiqué sur les jeux vidéo, que ce soit Minecraft ou le jeu de shoot en réalité augmentée. Et Big M a déterré de sa tombe Conker, l’écureuil odieux de Bad Fur Day, bon on va pas se le cacher, Conker a pris très cher et est relégué a un simple personnage de jeu de plateforme random. D’abord ce jeu le casque doit scanner toute la pièce et détecter les différents obstacles et changement de niveau, c’est rapide et très au point. Le petit Young Conker va sauter et essayer de ramasser les différentes piécettes réparties dans l’espace, en plus de réellement sauter sur les tables, les canapés, Conker peut marcher au mur pour avoir les pièces sur un tableau par exemple.

Il est possible de connecter deux Hololens au même environnement virtuel et de partager ses applications. Là où ça devient impressionnant c’est qu’il est possible d’interagir sur la même application, le casque recalculant les coordonnées dans son propre espace. Imaginez un Pong en réalité augmenté à base de headshot! La folie!!

IMG_9902

Certes toutes ses expériences sont gadgets, on en est d’aux prémices de l’ Hololens, mais elles montrent le potentiel du casque, que celui-ci est déjà fonctionnel, presque commercialisable et les développeurs travaillent déjà dessus depuis plusieurs mois pour proposer de véritables jeux ou logiciels.

Passé les problèmes de poids et le champ de vision limité, on peut rester longtemps dans cet univers virtuel, lire ses mails, jouer, regarder une vidéo ou manipuler un modèle 3D et tout ça dans le même espace. Le casque peut très bien remplacer un bureau équipé de plusieurs écrans car actuellement Hololens est taillé pour le travail et l’industrie.

Le futur de l’entreprise

hololens entreprise

A 3000$ ce premier  casque, Microsoft ne vise clairement pas le grand public et sa communication est que très peu accès sur les jeux. Mais les entreprises de mécanique, d’automobile, de médecine ou encore le corps étudiant semble très intéressé par cette technologie. La modélisation 3D est la base d’Hololens, ça peut paraître obvious mais pouvoir créer une base de modèle 3D sur SolidWorks et ensuite l’observer et la modifier à loisir en tournant autour et en interagissant avec juste avec la main simplifiant le travail des concepteurs CAO. De plus cela permet de mieux appréhender un objet pour le client final. Si les imprimantes 3D se développent ces dernières années, avec la réalité augmentée il suffit juste de montrer le prototype dans un environnement fictif.

 

De même Hololens simplifie le travail des architectes car le futur acquéreur d’une bâtisse pourra voir voir sa future maison. Mieux encore il pourra se balader à l’intérieur et la modifier a loisir. Imaginez vous visiter un appartement avant de l’acheter, pouvoir projeter dans celui-ci du mobilier, changer la peinture, s’asseoir à l’emplacement de votre futur canapé, mettre et déplacer un tableau au mur.

Nous avons imaginé un monde où la technologie pourrait devenir plus personnelle, où il pourrait adapter aux moyens naturels nous communiquons, d’apprendre et de créer. – Microsoft

Hololens va changé le travail en entreprise, plus besoin de rendez-vous physiques, de partage de multiples documents, avec une simple conversation Skype vous pouvez voir votre interlocuteur et lui montrer votre espace de travail, tout étaler comme sur une table normale. Mais cela à des milliers de kilomètres de distance et sans gâcher du papier. Chacun pourra y aller de sa petite annotation, de sa propre modification. Plus besoin de maîtriser tous les outils le doigt suffira.
Il sera aussi possible d’annoter l’environnement réél grâce à des indications virtuelles. Ainsi un ingénieur pourra aider le technicien depuis son bureau, ce dernier aura aussi accés à sa documentation à porté d’yeux tout en ayant les mains libres. C’est, d’après moi, les fonctionnalités qui aurait du être mise en avant par les Google Glass à l’époque.

hololens au quotidien

Et justement Microsoft pourra aussi utiliser son casque pour diffuser de la publicité en masse, en trackant l’environnement de l’utilisateur il pourra diffuser des bannières publicitaires dans les endroits stratégiques d’une pièce. Ou alors faire poper une indication près d’un objet pour signifier une promotion ou la sortie du nouveau modèle. On arrive dans l’ère de publicité ultra ciblée.
Sur le web, le motion design pourra aller encore plus loin qu’actuellement en faisant sortir une animation de la page tel la pub M&M’s au cinéma. On pourra voir un objet avant de l’acheter, se rendre compte de sa taille, de sa forme, de ses spécification. Presque le tester avant de passer à la caisse.

Pour l’éducation c’est encore plus fantastique, en projetant Galaxy Explorer, un professeur pour faire son cours tout en immergeant ses élèves dans l’espace. En faculté de médecine, chacun pourra disséquer son patient sans prendre le risque de faire tourner le TP en une partie de Docteur Maboule.

Concernant les personnes en situation de handicap, Hololens peut être intéressant, notamment pour naviguer dans Windows de façon immersive et naturel. Comme il suffit de glisser/déposer des éléments c’est assez simple, surtout si on peut avoir plusieurs fenêtres. A noter que Hololens est vendu avec un cliqueur pour éviter de bouger la main. Là encore Microsoft doit corriger le champ de vision pour éviter d’avoir à faire trop de mouvement de tête.

Comment se procurer un Hololens?

hololens-development

Actuellement le Microsoft Hololens n’est disponible que dans sa version Kit de Développement et est difficilement accessible. Tout d’abord soyez prêt à débourser plus de 3000$ pour un seul casque. De plus le casque n’est accessible qu’aux développeurs et il faudra montrer patte blanche et faire preuve de patience pour obtenir son précieux. Le but de Microsoft est de pouvoir sortir la version finale avec suffisamment d’applications pour conquérir le marché et éviter le bad buzz des Google Glass disponibles à tous.

Tout d’abord il faudra habiter aux Etats-Unis ou au Canada, puisque Microsoft ne livre pour l’instant que là-bas.

Ensuite il vous faut vous inscrire au programme Windows Insider dédié aux développeurs et aux bêtas testeurs.

Pour finir vous pouvez passer commande ici pour enfin débourser 3000 $ si vous ètes accepter dans le programme de développement de l’ Hololens. Et là encore il faudra être extrêmement patient puisque Microsoft envoie les casques par vague, les derniers arrivés seront potentiellement les derniers servis.

Cependant si vous êtes impatient et riches, vous pouvez tenter de trouver un casque sur eBay sachant que peu de casques sont en vente et que les prix tournent autour de 7/8000$.
Ou sinon vous pouvez acheter un place pour rentrer dans la file d’attente pour 1000$ environ.

 

 

En marge des différents casques de réalité virtuelle, la réalité augmentée prend son envol par l’intermédiaire de Microsoft et son casque Hololens. Il fut annoncer en grande pompe a l’E3 avec un démo de Minecraft en réalité augmentée qui restera dans les annales comme l’une des présentations les plus impressionnantes de son temps. En tant que développeur et adepte des technologies Microsoft je voulais absolument mettre la main sur ce magnifique appareil. J’ai eu la chance de tester en avant première l’ Hololens grâce à mon travail. Durant une matinée j'ai pris en main l’appareil et les différentes démos actuellement…

Microsoft Hololens

Design et ergonomie - 9
Fonctions - 9
Interface - 5
Performances - 9

8

Hololens est hyper prometteur, le rendu est fidèle a ce que présenté Microsoft et ça marche vraiment bien. Si le spectateur externe vera l'univers virtuel à  180°, dans l' Hololens le champ de vision limité à 90° reste un gros problème. La qualité de l'écran est bonne, l'interface et les gestes sont intuitifs. Il manque pas grand chose pour avoir une version commercialisable et en l'état ça me donne vraiment envie d'acheter un casque et commencer à développer dessus.

Ce test fut possible grâce à Réalité-Virtuelle.com et InfiniteSquare!
Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Avis sur le manga Ki et Hi

Ki&Hi Tome 1, du gag manga a la sauce Le Rire Jaune

Dans la continuité des livres réalisés par des youtubeurs, voici le manga... ou devrais-je dire ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer