Home » Pokemon » [Test] Pokemon SoulSilver/HeartGold
Test Pokemon Heartgold et SoulSilver

[Test] Pokemon SoulSilver/HeartGold

 La grande saga Pokemon s’est encore dotée d’un nouvel épisode ou plutôt d’un nouveau remake, en effet après RougeFeu et VertFeuille remakes des premiers épisodes; GameFreak et Nintendo ont flairé la bonne affaire et nous ont pondus Pokemon HGSS, remakes de Or et Argent, versions adulées par de très nombreux joueurs (dont moi je l’avoue).

A l’époque le Pokédex (appareil classant toutes les bestioles) comptais pas moins de 250 Pokémons (sans Mew et Celebi incapturables or évènements spéciaux). Cependant depuis 10 ans (le jeu original étant sorti en 1999 au Japon) plusieurs générations de Pokemons ont suivies, de Rouge à Platine 493 Pokemons existent; les vieux de la vieille comme moi y voit plus une espèce de boulimie qu’autre chose mais nous y reviendront.

Toujours est-il que cet épisode regroupe toutes les nouveautés et les évolutions amenées par ces ancêtres; de la 3D aux divers mini-jeux, les features sont nombreuses et variées (je ferais peut-être un dossier à l’occasion). Cependant, et je le déplore, la recette n’a pas changée en 15 ans.

Ainsi vous contrôler toujours votre héros, garçon ou fille pour changer, de 13 ans et vous décidez, comme beaucoup de jeunes de votre âge, de partir à la découverte du monde de Johto avec un Pokemon donné par le professeur Orme; sympathique allégorie de la crise de l’adolescence on retrouve le rêve de tous les teenagers de 12 ans, quitter le foyer familial et se débrouiller seul.

Après avoir choisi votre compagnon, Kaiminus pour l’eau, Germignon pour les plantes et Héricendre pour le feu, vous pourrez enfin partir à l’aventure.
Voulant devenir le meilleur dresseur, vous battant sans répit, faisant tout pour être vainqueur et gagner les défis. Vous allez donc devoir parcourir la terre entière (limitée à Johto et Kanto) et traquer avec espoir, les Pokemons et leurs mystères le secret de leur pouvoir. But ultime de l’aventure Attrapez-les tous se sera votre histoire et rien ne vous arrêteras car votre amitié triomphera. Même à notre âge (20 ans) un voyage d’apprentissage ça demande du courage  .

Étonnamment Nintendo à choisi de ne pas traduire les titres de HeartGold et SoulSilver alors que tous les autres épisodes avaient eu ce privilège. Cependant cela d’entache en rien le titre qui se permet même d’innover au niveau du packaging avec un petit accessoire qui aidera bon nombre de dresseurs, je veux bien sûr parler du Pokewalker.

En soit la majorité de l’aventure reste fidèle à l’originale, on retrouve donc le Team Rocket moins en forme que d’habitude, les personnages et les environnements de Or/Argent. Ainsi à part les environnements totalement en 3D celui qu’y n’a pas fait les anciens opus depuis longtemps ne verrait que peu de différences.


Mais les choses ont tout de même changées en 10 ans, ainsi les Pokemons des nouvelles générations sont présents durant toute l’aventure attendant d’être capturés, les environnements sont plus variés, les arènes totalement reliftées; c’est d’ailleurs impressionnants car chaque arène amène sont lot d’énigmes pour arriver au boss, plateformes, réflexions … c’est plutôt original, cependant les arènes de Kanto n’ont subi aucun changement; les boss ont eux de nouveaux Pokemons issus pour certains des nouvelles générations surtout que l’on peut les réaffronter après avoir vaincu la ligue, ligue d’ailleurs bien plus forte avec cinq niveaux de plus en moyenne.
Chose sympathique un Pkm peut désormais vous suivre à la manière d’un Pikachu dans Jaune c’est assez fun avec Onix ou les légendaires.

Le plus gros changement s’opère à Doublonville avec l’apparition du Pokéathlon, mieux encore le Parc Safari refait surface disparu dans Or & Argent il est accessible près des Iles Ecumes, de plus près d’Oliville on a accés à la Zone de Combat de Platine (visible dans le septième film lieu merveilleux où de nombreux combats vous attendent (perso je ne suis pas fan car on ne peut pas faire évoluer ses Pokemons).

Autre nouveauté, le PokeWalker (Texas Ranger), vendu avec Pokemon HGSS, est une mini PokeBall pour attraper Chuck Norris, et aussi pour entrainer un Pokemon, en effet via la connexion sans fil de la console vous pouvez stocker un Pkm dans cette petite ball a accrocher à la ceinture et lorsque vous allez marcher vous accumulerez des Watts et de l’XP; ainsi votre Pkm pourra prendre jusqu’à un niveau; c’est un peu dommage surtout au début du jeu mais l’appareil devient très utile à partir du niveau 30; les Watts serviront à débloquer de nouvelles zones dans le PokeWalker car il existe différentes zones de promenade où vous pourrez attrapez des Pokemons sauvages ou des objets via un mini-jeu.

Et là j’applaudis Nintendo car ils ont réussi à faire sortir les gosses. Qui a dis que les promenades en famille le dimanche étaient barbantes!!?

Petite évolution au niveau de l’histoire avec des personnages bien plus présents comme Suicune qui apparait désormais régulièrement avant de se laisser capturer ou une histoire avec Latios et Latias (les Héros Pokemons du cinquième film). Certaines histoires sont mêmes cachées comme celle de Celebi et Giovanni (le patron de la Team Rocket que vous avez explosé dans Rouge et Bleu) ou une petite avec Pichu. Bref Pokemon HGSS est plus complet que ses prédécesseurs.

Que du bonheur donc!!? Je pense que oui jugez plutôt:
– Quasiment 500 Pokemons à capturer
– De nouveaux lieux; je pense notamment à la Tour Oubliée par capturer Groudon, Kyogre ou Rayquaza
– Une histoire mieux amenée
– Une difficulté accrue (même si ça reste du Pokemon donc plutôt simple)
– Les environnements en 3D
– 40h de durée de vie jusqu’à Blue mais bien plus si on veut le 100%. Comptez 60h pour finir la trame principale et tous les défis et plus de 200h pour tous les attrapez.

Cependant Pokemon reste Pokemon, tout comme StarCraft II le gameplay ne change pas d’un poil, le système de combat tout comme les animations et les attaques est le même depuis 15 ans, seul l’écran tactile amène un confort supplémentaire. Les musiques sont ultra répétitives cela agace à la longue.

Bon j’ai surement oublié un paquet de choses mais face à la densité qu’est Pokemon ce n’est pas grave. En tout cas ce remake succède dignement à son ainé en le magnifiant ce qui fait de Pokemon HGSS le meilleur épisode de la série.

 

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Fire Emblem Heroes: du game design léché au Free2Play raté!

Fire Emblem Heroes est sorti depuis un petit mois maintenant, il s’agit du troisième jeu ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer