Home » Jeux vidéo » The Last Guardian, spleen de développement

The Last Guardian, spleen de développement

A l’E3  2009, toutes les têtes étaient tournés vers Fumito Ueda, celui-ci venait d’annoncer son nouveau jeu, alors nommé Trico: The Last Guardian. Dernier pilier de la trilogie poétique du japonais, il était alors le fer de lance de la PS3 et cristallisait tous les espoirs. Présent même au Tokyo Game Show ce cette année-là, on pensait, comme Final Fantasy Versus XIII, y jouer rapidement.

The Last Gardian, le garçon et la bête

Puis plus aucunes nouvelles. Fumito Ueda finit même par quitter l’équipe de développement, en 2011, et continua de son coté. Le projet semblait être amené à disparaître. Pire encore, le dépôt de marque arrive à expiration par deux fois aux Etats-Unis, mais à chaque fois renouvelé; et à chaque fois provoque un sursaut des fans et un nouvel espoir. Régulièrement, Sony doit rassurer et dire à plusieurs reprises que le jeu est « en phase de développement ».

The Last Guardian c’est un peu un pari risqué pour Sony. On connait certes tous Fumito Ueda, ICO et Shadow of the Colossus sont devenus cultes, mais combien de joueurs ont vraiment fait le jeu? Comme Shenmue, ces jeux sont considérés comme légendaires alors que personne n’y a joué à l’époque. En 2005, Shadow of the Colossus, le plus connu, s’est écoulé à 1 million d’exemplaires sur PS2 dont 30 000 ventes en Europe. Le portage sur PS4, The ICO & Shadow of the Colossus Collection a fait à peine plus avec 1,34 millions de jeux. Si la qualité de ces titres est indiscutable, les jeux ne parlent pas forcément au grand public.

De même à la Paris Games Week, la présentation du jeu était uniquement le matin et mélangeait avec des jeux n’étant pas prêt de sortir comme Detroit: Become Humans. Alors que The Last Guardian sortait quelques semaines plus tard. Pour un jeu considéré comme attendu, rares sont ceux ayant pu vraiment y jouer.

En 2015, lors de l’E3 et de l’annonce officielle de sa date de sortie, Shuhei Yoshida, patron de la division jeux vidéo de Sony déclarait  “Vous ne pouvez pas savoir combien de temps j’ai attendu ce moment, celui de montrer The Last Guardian”. On était alors au paroxysme de la folie, coup sur coup Sony nous montrait Shenmue III, Final Fantasy VII Remake et The Last Guardian. Pour Yoshida-san c’était la fierté d’avoir pu amener le projet à terme et de mettre fin à 10 de développement long et complexe (oui j’aurais pu écrire difficile, mais on évite les blagues comme ça).

Majin and the Forsaken Kingdom, The Last Guardian avant l’heure

Un jeu organique

The last guardian, Trico en lumière

Avec Ueda c’est le jeu qui parle de lui-même, c’est l’aventure qui te conte une histoire et non le personnage. Le garçon et Trico ne communique pas oralement, le message passe par l’action et le rapport qu’on entretient avec la créature. Selon Ueda, pour qui la technologie sert de vecteur à l’émotion humaine, les deux héros échangent à leur manière.

« Ils ne peuvent communiquer par des gestes, des mouvements et des réactions, donc la narration visuelle est la meilleure approche pour faire le jeu et mettre en valeur l’histoire« 

Il faut se dire que The Last Guardian ne plaira pas à tout le monde, même les joueurs les plus ouverts d’esprit s’en mordront les doigts. En effet le jeu va très loin avec son rapport à l’IA. La relation entre Trico et le garçon sans nom ne sera pas sans rappeler celle de Majin and the Forsaken Kingdom, un jeu excellent de la génération Xbox 360. La créature ne sera pas directement jouable mais ses actions seront dictés par son apprentissage durant l’aventure. Ainsi le début du jeu risque d’être parsemé d’échecs et de frustrations car Trico ne fait pas ce que le joueur attend.

C’est un chien, un chien fidèle prompt à nous sauver mais qu’il faut dompter. De base un toutou ne sait pas être assis et de base Trico ne saura pas nous aider. Le joueur devra donc répéter chaque action, aider son compagnon et le rassurer. En effet il y a des ennemis dans l’aventure d’Ueda et la meilleure façon de définir les phases de combat est: “Partnership”

“Le garçon ne possède pas de compétences de combat, donc vous devez travailler ensemble avec Trico pour passer les épreuves”

Source: 5 Storytelling Secrets

Quand y en a Mare y a une bonne Vane!

Mais les projets oniriques de la Team Ico, ne sont pas fini, puisque un ancien concepteur du studio a dévoilé son projet jeu. Mare, un jeu contemplatif réalisé par ce seul homme. On suit l’aventure d’une petite fille guidée par un oiseau. En fait Mare est né sur les cendres d’un projet commencé durant le développement de The Last Guardian.

Vane, du studio Friend & Foe qui avait déjà montré une bande-annonce en 2014. En effet à cette période, le développement était au point mort, l’avenir de The Last Guardian était incertain et les équipes avaient besoin de faire autre chose. Ainsi le jeu nous mettra aux commandes d’un enfant devant survivre dans un monde désolé. Le développement de « Vane » est toujours en cours chez les tokyoïtes de Friend & Foe, mais Rui Guerreiro fait désormais partie d’un autre studio, VisionTrick Media, en Suède.

The Last Guardian en un collector sublime

Et si il vous faut une raison pour acheter ce jeu, le collector vaut le coup pour une fois. A 130€ environ, si vous arrivez à le trouver, vous aurez un coffret en « bois » avec une figurine qui a elle seule justifie l’achat. Ca fait pourtant un moment que je n’ai pas précommandé un collector à ce tarif. Là vous avez le joli Trico endormi sur un socle de 25/30cm de diamètre environ..

Celle-ci renfermera bien le jeu en version physique dans un joli steelbook tout blanc et en bonus une planche de sticker et la bande originale de 10 titres à télécharger. Un artbook de 72 pages à couverture rigide est aussi présent et plutôt très joli avec je l’espère des croquis par dizaines. Tout ça fait envie et on espère que la qualité sera au rendez-vous vu le tarif !

the last guardian coffret collector
Le magnifique coffret collector de The Last Guardian pour 150€

 

  • Le jeu;
  • Le steelbook de l’édition spéciale;
  • Une figurine de Trico et l’enfant;
  • Un artbook de 72 pages;
  • L’Original Soundtrack en version digitale;
  • Un thème dynamique pour la PS4.

Acheter sur AmazonCollector à 130€

Partagez cet article sur vos réseaux sociaux si celui-ci vous a plu!

A Propos Donwar

Gamer handicapé de 25 ans, j'analyse le monde du jeu vidéo depuis un moment et aime observer son évolution. J'aime tout autant l'écriture que la vidéo.

Check Also

Microsoft annonce une manette pour joueurs handicapés

Microsoft a fait une grande et belle annonce, une manette pour personnes handicapées, le Xbox ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+1
Tweetez
Partagez
Enregistrer